Il est souvent malaisé de dire à son supérieur hiérarchique qu’il se trompe. Cela est pourtant parfois nécessaire. La meilleure façon de vous y prendre dépend beaucoup de la personnalité de votre manager. Afin de vous rendre la tâche moins ardue, voici quelques conseils qui pourraient vous aider.

1. Présenter une solution alternative

Cette stratégie convient à tout profil de manager. L’idée est de relativiser la pertinence de son idée pour lui en présenter une autre potentiellement meilleure. Reconnaissez l’intérêt de sa proposition et suggérez par exemple de la présenter lors d’un échange avec le reste de l’équipe afin de la développer (et pourquoi pas de la corriger).

2. Etre factuel

Cette stratégie est plutôt indiquée avec un manager inexpérimenté sur le sujet concerné. Démontrez-lui grâce à des chiffres, des études, qu’il se trompe. Parler des faits permet d’échanger sur un plan rationnel et de désamorcer le côté émotionnel. Vous vous positionnez alors comme un expert du sujet qui a à coeur d’éviter un échec.

3. Le choc frontal

Une stratégie adaptée pour les managers au style direct et au parler « cash ». Adoptez le même style de communication que le leur, dites leur que vous ne comprenez pas. En revanche, cette stratégie est à éviter à tout prix avec les managers très politiques.

4. La connivence

Cette option est à privilégier si la relation entre vous est de bonne qualité. Dites lui ce que vous ressentez par rapport à son idée, en quoi elle vous met mal à l’aise et proposez-lui de l’aider à réfléchir à une alternative : « comment puis-je t’aider? »

5. Le doute

Particulièrement adapté au manager manipulateur. Laissez-lui entendre, au conditionnel, que vous avez entendu des commentaires négatifs sur son idée. Si son idée est vraiment mauvaise il finira par y renoncer.

6. Alerter votre N+2 :

L’arme ultime. Cette approche exige de vous appuyer sur les faits, les chiffres, etc… Faites-lui part de votre étonnement par rapport à la décision de votre manager et de vos inquiétude face aux conséquences possibles. Fournissez-lui des éléments concrets qui lui permettront d’intervenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *