La position de dirigeant a ceci de particulier qu’elle modifie en surface et en profondeur la nature des relations que le dirigeant peut avoir au sein de son entreprise. En effet, chaque relation, qu’elle soit avec des pairs, ses prestataires ou avec des collaborateurs et plus ou moins un lien d’intérêt. Il est donc difficile, voir impossible pour le dirigeant de tout dire à ces relation ou de leur demander un avis tout à fait objectif. Il en découle le phénomène bien connu de la « solitude du dirigeant » qui peut devenir un facteur de stress et affecter la capacité de prise de décision du chef d’entreprise.

Le meilleur allié du dirigeant face à ce phénomène reste le coach personnel qui grâce à sa posture à la fois bienveillante, indépendante et challengeante va permettre au dirigeant de se poser les bonnes questions et d’envisager les situations dans une perspective renouvelée.

C’est quoi la « solitude du dirigeant » ?

Ce qui caractérise la « solitude du dirigeant » c’est le fait pour le dirigeant (Président, Directeur général ou gestionnaire) de se sentir seul dans l’exercice de sa fonction, de ne pouvoir partager ses questionnements, ses préoccupations avec personne.

Les collaborateurs ou conseillers n’ont en effet pas toujours l’objectivité nécessaire pour lui donner le meilleur conseil, en raison de l’intérêt direct qu’ils peuvent avoir face à tel ou tel choix du dirigeant et au fait que leur perception du problème est souvent limitée à leur propre domaine d’expertise. L’expert comptable par exemple considèrera essentiellement l’aspect financier au détriment de l’aspect industriel.

Les proches et la famille quand à eux ont une capacité d’écoute et une compréhension souvent limitée de la situation réelle du dirigeant. Les solliciter pour de l’écoute ou du conseil risque de gravement polluer la vie de couple et l’environnement familial.

Dans les deux cas, qu’il s’agisse du milieu professionnel ou des proches, un dirigeant qui partagerait ses doutes, ses problèmes et ses questionnements peut devenir très rapidement particulièrement stressant et insécurisant pour son entourage. Le dirigeant qui aurait recours à cette option ne ferait que diffuser son propre stress sans trouver l’écoute et les conseils dont il a réellement besoin.

En quoi c’est un problème ?

La solitude bien vécue n’est pas en soi un problème. Elle a même pour certains un côté grisant non négligeable et permet de ne pas être influencé. C’est aussi une question de caractère, elle est vêtue par certains comme un avantage, une forme de tranquillité, voire une source d’énergie alors qu’elle sera pesante pour d’autres.

Toute la question est de savoir quand le dirigeant atteint un niveau où cette solitude lui pèse et engendre un stress négatif. Elle peut alors avoir plusieurs effets néfastes tels que l’altération de la capacité à prendre des décisions, à sentir le marché, à engager son entreprise dans la bonne direction. Ce phénomène est encore aggravé en situation de crise où des décisions rapides et parfois difficiles sont nécessaires pour redresser la situation.

Il est donc crucial pour le dirigeant d’être vigilant vis à vis de son niveau de stress et de ne pas hésiter à se faire accompagner s’il ressent que cette solitude lui devient trop pesante..

Le coach, votre meilleur allié

Le travail avec un coach va permettre au dirigeant de prendre du recul sur lui même, sur la situation et les décisions auxquelles il a à faire face. Le coach va amener le dirigeant à s’interroger sur ses pratiques et est choix. Le but est de mieux comprendre son propre fonctionnement afin de remettre du rationnel dans l’irrationnel.

Totalement indépendant de la structure (entreprise, organisation) le coach n’est pas soumis aux contraintes hiérarchiques et par conséquent peut être celui par qui la remise en cause arrive, à condition que la relation de confiance entre lui et le dirigeant soit bien établie.

L’objectif est également de booster la confiance du dirigeant en mettant l’accent sur ce qui marchait en changeant ce qui ne fonctionne pas.

Même si le dirigeant reste toujours seul pour porter son projet et faire les choix qui engagent l’entreprise, l’accompagnement ponctuel d’un coach pour quelques semaines ou quelques mois lui permettra de faire face aux évolutions-clés de son entreprise dans les meilleures conditions et qui sait, peut être de prendre de meilleures décisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *