Être différent, dans un monde aussi normatif que le nôtre, c’est être porteur d’une différence visible (couleur de peau, obésité, handicap ou encore le fait d’être une femme dans certains environnements) ou invisible (orientation sexuelle, certaines formes de handicaps, haut potentiel intellectuel, introversion), et être confronté à des difficultés particulières dans son parcours professionnel, la principale étant un blocage dans la progression de carrière qu’on appelle le « plafond de verre ».

Stigmatisation, autocensure et difficulté à trouver sa place

Les personnes différentes ont souvent vécu dans leur parcours de vie la stigmatisation, objective (rejet, insultes) ou subjective (blagues racistes ou homophones par exemple, insinuations, mises à l’écart). Elle ont donc très tôt intégré cette notion d’être différent, de ne pas faire partie des « normaux » et cela entraine un certain nombre de conséquences sur le plan psychologique et comportemental, telles qu’une estime de soi dégradée, la présence de croyances limitantes, un sentiment d’isolement, des difficultés relationnelles, un problème d’assertivité, de légitimité, de rapport aux valeurs ou encore une difficulté à trouver sa place.

Ces spécificités sont source de difficulté dans le parcours professionnel, en particulier quand il s’agit d’accéder à des postes de cadre ou de cadre dirigeant.

Le coaching pour faire de sa différence une force

J’étais intimement persuadé et j’ai pu constater dans ma pratique, que le coaching peut grandement aider ces personnes à dépasser certains de ces blocages et à faire de leur différence une force.

En faisant le point sur leurs motivations, leurs capacités, leurs compétences et leurs ressources,  c’est un moyen de revisiter leur parcours et de leur permettre de valoriser leur spécificité.

Il est aussi un moyen de les accompagner à sortir de leur zone de confort, à aller vers l’inconnu, un moyen d’évaluer, dans un cadre sécurisé, leur envie de se confronter à certains environnements, ou pas.

Il permet en particulier de travailler sur les croyances limitantes et l’autocensure afin d’aider les personnes à revendiquer ou à accepter la place qui leur revient en fonction de leur expérience et de leurs compétences.

Le coaching permet aussi de prendre de la distance par rapport à un vécu difficile dans l’entreprise afin de voir si celui-ci résulte du fait que la personne se perçoit ou est perçue comme « différente ».

Enfin, l’expérience de l’exclusion vécue par les personnes différentes en entreprise ayant bien souvent un impact sur l’estime de soi, le sentiment d’isolement et la difficulté à trouver sa place, le coaching est alors tout à fait pertinent dans ce contexte afin de travailler à un renforcement de l’estime de soi.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez approfondir ce sujet, nous vous conseillons la lecture de l’essai que nous avons consacré à ce sujet : Le coaching pour mieux vivre sa différence en entreprise (et au delà) et en faire un atout. Disponible sur demande via notre formulaire de contact ou par email à contact[@]alterydea.com.

Nous recommandons également la lecture du livre de Norbert Alter : la force de la différence. Dans cet ouvrage il décrypte les mécanismes à l’œuvre en matière de relation à la différence en entreprise et analyse le parcours de professionnels ayant réussi à faire de leur différence une force.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.